À SUIVRE

COMMENT RAVALER UNE MAISON EN MEULIÈRE ?

NOUS CONTACTER DIRECTEMENT:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

L’achat et la rénovation d’une maison en meulière est l’un des sports favoris des parisien en quête d’authenticité et de plus grands espaces.  Après avoir trouvé la perle rare, vient le temps des travaux, pour remettre cette vieille bâtisse au goût du jour et surtout à son goût.

Souvent après la rénovation Intérieur, se pose la question des façades. Justement, depuis plusieurs années que je rénove des façades en meulière sur toute l’ile de France, les questions sont souvent récurrentes :

  • Quelles sont les problématiques récurrentes sur ce genre de façade ?
  • Quelles solutions existe-t-il ?
  • Quels sont les produits à bannir et les techniques à ne surtout pas utiliser ?
  • et quels résultats espérer ?

Votre maison à très probablement été construite entre les années 1880 et 1930. La pierre meulière utilisée pour la construction, est une roche caverneuse, c’est-à-dire trouée comme de l’emmental. Elle a certains avantages comme :

  • Son pouvoir isolant (due à sa structure vacuolaire)
  • Son poids (très légère)
  • Et sa résistance (ce n’est pas pour rien qu’elle servait à la fabrication des meules jusqu’aux années 1880)

 

Quelles sont les problématiques récurrentes sur les façades en meulières ?

  • Si votre maison n’a jamais été rénovée depuis plus d’un siècle, il est possible que les joints, composés principalement de chaux aérienne, se délitent, s’abiment, s’effritent. On dira qu’ils sont pulvérulents. Vous pouvez très facilement vous en rendre compte en grattant le joint avec votre doigt. Ou bien lorsqu’il pleut, vous apercevez du sable en bas des façades. Ça peut être plus flagrant sur les façades exposées aux pluies ou sur les soubassements.
  • Pourquoi les soubassements ? Parce qu’ils peuvent être assujettis à des remontés d’humidité par capillarité. Ce qui abime les joints et les pierres. L’humidité qui vient des sols, monte par capillarité dans le mur, un peu comme un sucre plongé dans une tasse de café.
  • Les pierres meulières et les joints, quand-t-à eux, peuvent être encrassés, voir complètement noirâtre. Surtout sur les façades qui ne sont pas soumises aux intempéries, sous les appuis de fenêtres et sous les avancées de toit. Et oui, l’eau de pluie a tendance à nettoyer voire à éroder la façade. Pas étonnant que les parties qui ne prennent jamais l’eau soient les plus sales. Des fois, un siècle de pollution peut s’accumuler sur une façade.

Si je récapitule, les problématiques récurrentes sur les façades en meulière sont :

  • Les joints abimés
  • Les remontés d’humidité par capillarité
  • L’encrassement des façades

 

Quelles solutions existe-t-il ?

  • Dépassé un certain seuil, les joints peuvent être trop vétustes pour être garder en l’état. Il conviendra alors de les refaire. Au-delà d’une simple question esthétique, c’est une rénovation en profondeur qui s’opérera des lors, apportant solidité et pérennité aux façades. Reconstituer les joints d’une façade en meulière demande un savoir-faire très particulier, tant au niveau de la méthode que des produits à utiliser.
  • Pour stopper les remontées d’humidité par capillarité, il existe plusieurs méthodes. D’après la fédération française du bâtiment, la meilleure est celle de l’injection de produit hydrophobe en pied de murs. Je vous invite à regarder notre vidéo sur ce sujet, qui vous expliquera ce phénomène et comment le traiter une bonne fois pour toute.
  • Si les joints sont en bon état, mais que les façades sont juste très sales, elles pourront être nettoyer. Pour cela, il peut être envisagé de pulvériser un produit anticryptogamique sur toutes les surfaces, le laisser agir puis le rincer à l’eau claire. Une autre solution qui peut être envisagée est l’aérogommage ou l’hydrogommage des façades. Le choix entre l’une ou l’autre solution dépendra de votre niveau d’exigence esthétique et du budget alloué à ces travaux.

 

Quelles sont les produits à bannir et les techniques à ne surtout pas utiliser ?

  • Pour le rejointoiement de pierres meulière, il conviendra d’utiliser un matériau compatible avec le support. Un enduit composé de chaux aérienne principalement sera vivement conseillé pour laisser respirer le support entre autres. Les enduits de ciments, tel qu’on peut en retrouver parfois au niveau des soubassements, sont à proscrire. L’application de cet enduit de chaux peut se faire à la main ou à la machine. Personnellement, je préfère le travailler comme à l’époque de construction de la maison, c’est-à-dire à la main.
  • Le nettoyage d’une façade en meulière n’est pas à prendre à la légère. Le support est délicat et les joints peuvent être fragiles. Lors d’un nettoyage par traitement anticryptogamique, Il est donc déconseillé d’utiliser une pression trop importante lors du rinçage au Karcher. Et le seuil de tolérance selon les façades, peut être très bas. La qualité du nettoyage dépendra donc de la qualité du produit pulvérisé sur les façades.

 

Quels résultats espérer ?

  • Rejointoyer sa maison en meulière, c’est préserver son patrimoine. D’un point de vue esthétique, le changement est souvent incroyable ! Les façades deviennent lumineuses, chaleureuses, propres et rayonnantes. Ces travaux s’accompagnent très souvent de la remise en peintures de tous les éléments de décoration maçonnés tels que :
    • Les bandeaux
    • Les corniches
    • Les encadrements de fenêtres
    • Les appuis de fenêtres
    • Les modénatures
    • Les perrons

     Mais également des ferronneries :

    • La marquise
    • Les garde-corps
    • Les Persiennes métalliques
    • Etc…

     Et des boiseries :

    • Les sous pentes en bois
    • Les volets en bois
    • Etc…
  • Une fois le traitement des remontées capillaires effectué, il faudra patienter quelques mois, le temps que le mur sèche totalement. Une fois ce lapse de temps passé, les pieds de murs de votre maison resteront secs, toute la durée de vie du mur.
  • Le nettoyage des façades par traitement anticryptogamique peut être satisfaisant dans certains cas. Mais il peut subsister certaines taches noirâtres. L’aérogommage ou l’hydrogommage donnera un meilleur résultat mais sera plus cher. L’orientation technique dépendra de l’état de la façade et de votre exigence esthétique.
  •  
  • Que les façades en meulières soient juste nettoyées ou rejointoyées, dans les 2 cas, je vous conseille vivement d’appliquer un hydrofuge au final. Cela apportera une protection contre les agressions climatique tout en laissant respirer vos murs. Ça retardera également le réencrassement des façades dans le temps.

Comment faire une déclaration préalable de travaux ?

Wikitravo
23 k vues

Les remontées capillaires Problèmes et Solutions

Wikitravo
23 k vues

Les différents types de fissures en façade

Wikitravo
23 k vues

BON TRAVAUX …

Pour rester informé de nos dernières vidéos, abonnez-vous à notre newsletter en

Si vous avez des questions, dites-le-moi en commentaire, je me ferai un plaisir des vous répondre !

Laisser un commentaire